Un révolté

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Un révolté

Message  Gianni_ le Mer 6 Juin - 18:41

Un tour. Fera du bien. Escapade de nuit.Ni vu ni connu. La solution. En profite. Tant qu'encore un peu de force. Espoir de pouvoir retourner à cette mairie. Trois jours à y être. Un maire qui a perdu la clé. Une défense sans action ni réaction. Gianni crève la dalle et de soif, squelettique. La morale de l'histoire. Une affaire sans importance. On s'en branle. Qu'un révolté, s'attaque à la mairie tous les jours, aucune conséquence. Qu'il créve la bouche ouverte à côté du bureau du maire, une banalité. Pas de procédure. Juste un commmentaire du maire: vous avez faim, travaillez. Vous vous ennuyez, vous avez de bien drôles d'idées.

Va profiter dans l'attente que son cas interresse si possible avant de mourrir de faim.


Longue histoire. Vécu depuis ma naissance en Italie dans un monastére. M'en suis sauvé pour venir en France. 18 ans. En fuite. Planqué dans une ville. Appris que j'ai une famille. Les rejoindrai. Déjà venu une fois en ces feux. J'ai pris ma première cuite mémorable la semaine dernière. Et à l'heure d'aujourd'hui, je me révolte tous les jours sous prétexte que je m'ennui. Chaque essai est un échec. Mon but n'est pas de m'enrichir ou de voler. Je suis à moitié mort de faim et déshydraté. J'en ai l'habitude. J'attends de répondre de mes actes et je prends mes responsabilités. Tribunal, prison, amende. J'accepte mon châtiment. Rien à l'horizon depuis trois jours de révolte.
avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Jeu 7 Juin - 11:02

sourit
Bienvenue sur les feux!!!
Mortel Vitalise Da roma enchanté...
Vous avez une vie passionnante
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Mer 13 Juin - 8:24

Elle passait par là... Elle reconnait les voix... Elle leve les yeux en comprenant ce qu'ils disent... Elle s'approche et sourit aux deux hommes.

Bonjour Gianni, bonjour Mortel.

Une bise a chacun, le regard qui navigue entre les deux et de dire a Gianni en souriant.

Au moins tu pourras manger un peu et te remplumer. Et de fouiller dans sa besace et de lui tendre une pomme avec un grand sourire.
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Mer 13 Juin - 11:35

rit
Il y a que les chevaux qui mangent les pommes comme cela!
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Mer 13 Juin - 13:00

Sourit amusé, remercie Opale d'un regard bienveillant. Pas trop de force pour être expansif, tient à peine sur ses jambes. Ne les avertis pas non plus que sa situation a changé et que tout se décidera dans les jours à venir pour lui. Il sourit:

Merci...

Ne tarde pas à croquer dedans complétement affamé, et cette saveur sucrée, ce liquide savoureux lui redonne un coup de pouce. Suffisant pour assumer ses actes et ses responsabilités, et ne pas faillir.

avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Mer 13 Juin - 13:10

soupire...
T'as vraiment faim toi!!!!
Lui donne un sac de fruit Acide et Sucré , sans pomme bien sur
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Mer 13 Juin - 13:21

La blondinette rit en ecoutant Mortel.

Nan mais... traite moi de cheval pendant que tu es tssssss !! J'adore les pommes et puis j'allais pas lui donner du pain au risque qu'il s'etouffe en l'avalant, il est tout faible regarde...
Puis elle sourit a Gianni. De rien... j'aime pas savoir que tu prend pas soin de toi... Je m'inquiete...

Et de regarder amusée Mortel lui tendre un sac, tout en prenant elle meme une pomme et en croquant dedans.
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Mer 13 Juin - 13:27

Soupire!!!
C'est horrible des mangeurs de POMMES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Mer 13 Juin - 17:45

*Sourit amusé de les entendre. Pour en rajouter une couche, je viens accentuer le bruit du croquage de pomme:

CRUNCH....CRUNCH....

Les yeux rieurs, je me trouve bien avec eux. J'en profite pleinement, je sais que je devrai sous peu ne pas les voir quelque temps. Je pose mes lèvres contre la tempe de la jeune femme pour un long baiser. Je la réconforte dans son inquiétude:

Toujours été comme ça...J'oublie...

*clin d'oeil, je jette vite un coup d'oeil dans le sac que me tend Mortel. J'enfouis ma tête toute entière dedans en laissant échapper un rire en voyant des oranges. Je me tourne vers Mortel, jongle d'une orange d'une main, et pour le remercier, me penche pour embrasser ses lèvres. J'en fais autant vers Opale pour la remercier, j'embrasse ses lèvres. Je ferme les yeux pour garder bien en mémoire le goût particulier de chacune de leurs bouches. Possible que d'ici peu, je ne pourrai plus en apprécier l'opportunité et l'envie de les savourer. Je risque de mal le supporter. Encore moins que de ne pas me nourrir. Je dois prévoir que cela arrive.

Pas de regret. Leurs lèvres sont si désirables. Tentantes. Accessibles. Comprendront, j'espère.








avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Jeu 14 Juin - 8:38

rit
Et maintenant voilà qu'il joue avec la nourriture et vole nos lèvres!!!
t'es irrécupérable ; mon ami...
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Jeu 14 Juin - 12:47

Je soupire de bien-être, la tête ailleurs. Je regarde Mortel amusé. Je n'en dirai pas plus. Je savoure en me mordillant les lèvres le goût encore présent de chacune des lèvres. Lesquelles m'ont les plus fait chavirer...
avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Jeu 14 Juin - 12:56

Elle rit et se serre doucement contre lui quand il veut la rassurer. Petit hochement de tete resignée et lui sourit chaleureusement.

Je sais... Elle eclate de rire en le voyant decouvrir le contenu du sac et sourit surprise quand il embrasse Mortel puis elle. Doux baiser, elle l'offre sans retenue... Ce soir elle part... et ils ne se verront plus... puis elle eclate de rire en entendant Mortel.

C'est un rebelle...inconscient.

Elle est avec eux confiante, elle est bien, elle sourit... demain sera un autre jour...
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Jeu 14 Juin - 13:27

sourit
Vous deux qui êtes pour moi... je ne sais pas trop quoi en fait... Nous avons des relations assez particulières , mais des amis nous sommes. Et si j'ai bien compris...Gianni tu t'es fait prendre et Toi Opaline tu reprend la route. Il y a donc peu de chance que l'on puisse se recroiser tous ensemble. Alors je tenais à vous dire que même si nous avons eu que peu de moments avec vous... Ils furent des plus plaisants de mon existence.
Leur fait un gros câlin et les embrasse
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Jeu 14 Juin - 21:40

Je ne pense à rien. Je suis bien avec eux. Mon étreinte pour Opale et Mortel est si simple, spontanée. Je ferme les yeux et je les écoute. Je pense comprendre leurs mots, mais je ne cerne pas bien ceux de Mortel qui semble décrire un départ, une absence. Une séparation qui les éloigne tous les trois. Je n'y prête pas cas. Moi je vais juste séjourner à l'ombre quelques temps. Pas sur une longue durée.

Je garde les baisers fougeux de Mortel antécédents à aujourd'hui. et les éclats de rire et le baiser sans retenue d'Opale, doux baiser réitéré si agréable. Mon étreinte protectrice pour eux deux devient chaleureuse.

J'aurai aimé que mon état ne soit pas aussi dégradé pour être plus expansif, et pouvoir dévoiler ce qui me retient dans une réserve vis à vis d'Opale. Inconscient. Sans doute que justement, je suis trop conscient. Trop conscient au point de préférer sombre dans l'inconscient, et de m'en nourrir comme une nourriture existentielle et spirituelle.A défaut de compenser ce qui le motive vraiment.

Et c'est ce qui fait la rareté des instants que je vis. Je ferme les yeux. Je ne pense à rien. Je m'ennivre de leurs présences contre moi, en cette étreinte. Je hoche la tête en signe de compréhension. Je n'ai pourtant aucune notion du fait qu'ils ne se reverrons pas. C'est inhérent à sa langue, à ce qu'il partage là.

Il reste en moi ce mystère. Ce qui a fait de moi ce que je suis aujourd'hui là, dans cette situation, à cet endroit et qui donnera bientôt une nouvelle direction à ma vie. Je n'ai aucun regret. Elle mérite tous l'inconscience du monde pour avoir, ne serait-ce, qu'une seconde à lui offrir pour attirer son attention. J'ai réussis. Et je garde pour moi cette part d'ombre dont un juge, un procureur, une maréchale du Duché, d'un maire, des défenseurs et des villageois de Castillon ont tant envie de découvrir pour expliquer à la fin mon tempérament de révolté sur la dizaine de jours qui vient de s'écouler.

Inconscient. Pas tant que ça. Trés intelligent. Les risques, je les ai calculé pour en sortir avec un minimum de dégâts. Les rouages de la justice, je les connais bien. Les risques encourus tout autant. si je suis mourrant ou à fricoter avec la mort, ce n'est pas par hasard. Si je n'ai plus un écu ou bien un écu symbolique sur moi, ce n'est pas par hasard. Je tente de minimiser ma mise en prison, mon amende. On ne peut me mettre en prison sur une trop longue durée sous peine que j'en meurs. On ne peut me coller une amende sous peine de n'avoir plus aucun écu.

Je risque en gros pas grand chose pour mon état de vagabond. Pour l'accusation de Trahison, je peux prendre pour la récidive mais c'est ma première condamnation. Et encore...La prison ne sera qu'un court séjour.

Oui. Rien au hasard. Il est temps...Je laisse chacun d'eux décider de l'instant de mettre fin à cette étreinte...Je ressen pourtant une chose particulière en moi. Deuxmots me viennent à l'esprit .Discrétement, je glisse au creux d'une des mains de la jeune femme, une lettre. Pour garder entre eux cette complicité, je me penche à son oreille, et les deux mots viennent dans un souffle chaud :

Trop tard...

J'ai cette sensation de trop tard. Je ne sais pas encore à quoi elle est dû. J'ai le choix de ma vie. Je peux en changer de chemin quand ça me plaît et aujourd'hui plus que jamais. Quelques nuits qui portent conseil. Quelques réponses. Et il saura...Dans tous cas, il est libre. Libre d'être condamné. Libre d'en accepter et d'en refuser les conditions. Libre de faire de la prison ou de s'échapper et de devenir un recherché à travers les royaumes. Il a encore cette liberté.















avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Ven 15 Juin - 9:33

Il rompit enfin ... ce contact...Il était temps pour lui de prendre du recule...
Je vous laisse un court temps... Un changement m'attend... et je peux vous assurer que j'en reviendrai vivant rien que pour vous recroiser.
Sur ses mots, il les salua et se dirigea dans l'ombre de la forêt
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Ven 15 Juin - 10:45

Je sens cette parcelle de chaleur quittait la moitié de mon corps. Je souris. Je comprends. Mes yeux ne quittent ses lèvres. C'est ce qui me permet au premier abord de pouvoir assimiler quelques mots. Le mouvement des lèvres. Vient par la suite, le son et la mélodie de la voix. Puis dans le comportement, la première impression qui se détache et se dégage de son attitude.

Je ne le quitte pas du regard jusqu'à le voir disparaitre dans les bois:

Prendre du recul....

Ses mots restent en suspend aux bout de mes lèvres. Le sentiment de "trop tard" se profile et se confirme. Je laisse venir. Je comprendrai bien assez tôt...
avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Mortel le Ven 15 Juin - 10:54

Il avait laissé sur place avant de partir deux paquets...
L'un pour Gianni contenant: Un de ses poignards, un peu de nourriture et une lettre disant simplement: la fin n'est que me début d'une nouvelle page. Et j'espère que tu m'autoriseras à t'y inscrire.
L'autre pour Opale:Avec sa flûte, quelques plantes et fleurs et une lettre disant tout aussi simplement que la première: Puisse le voyage ouvrir ton coeur aux autres, et puisse tu accepter la souffrance de l'amour.
avatar
Mortel

Messages : 305
Date d'inscription : 21/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Ven 15 Juin - 11:01

J'ouvre le paquet et je prends connaissance de la lettre. Je souris à la vue du poignard. J'en porte un sur un des côtés de mon corps. Il a finit par laisser une marque distincte sur ma peau tel un tatouage. J'en aurai deux à l'avenir. Deux traces similaires. Possible que j'en profite pour les camoufler par un tatouage. La nourriture. point culminant de mon existence. Je parviens à articuler devant la lettre en main du jeune homme, tel un murmure, juste pour moi:

Et il n'y avait ni début, ni fin. Qu'un lien qui s'offre sur la durée entre passé, présent et avenir...



avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Sam 16 Juin - 1:33

Etrange impression que d'etre bien a l'abri et pourtant sur le point de perdre quelque chose. Elle tente de repousser le plus possible la separation d'avec les deux hommes. Un instant de douceur et de tendresse tout simplement... brisé par un velin glisser dans sa main et deux mots murmurés a son oreille : Trop tard...

Elle leve les yeux le regarde surprise cherchant a comprendre de quoi il parle. Mais Mortel les relache et part en leur laissant un paquet chacun. Pourquoi parlent ils de telle maniere qu'elle comprend pas de quoi ils parlent. Elle sourit a Mortel et retient les questions qu'elle a quand il s'en va puis regarde Gianni et aussi curieuse, deballe son paquet... Un sourire un peu étonné en voyant la flute et les fleurs puis elle lit le message. Instinctivement elle se tourne vers l'endroit ou il a disparu puis met ses mains en porte voix et s'ecrit :

Merciiiiii ! Elle sait qu'il entendra... elle espere. Puis elle se tourne vers Gianni et lui sourit. Elle a toujours pas lu le velin qu'il lui a glissé dans la main mais elle le regarde et curieuse lui demande.

Gianni.. Qu'entend tu par trop tard ?

Elle se rapproche, voit le poignard dans sa main, hesite a peine, prend sa main libre et entrelace ses doigts aux siens, lui donner un peu de sa tendresse et de sa chaleur par ce simple geste.
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Dim 17 Juin - 2:15

Je retrouve tous les éléments de notre rencontre. Le poignard dont elle avait eu tant peur. Leurs mains nouées ensemble. Je la regarde avec attention et pour compenser cette tendresse, ce réconfort qu'elle me porte, tel un animal à la recherche d'un refuge, je viens poser ma tête contre elle, le visage enfouit. Je soupire. Cette sensation de trop tard me pèse. Et de mes doigts, je serre doucement les siens. Je remonte ma tête vers elle, pour la regarder dans les yeux, lui murmure:

Trop tard...Oui...

Ca, je m'en doute et pour preuve la lettre que je lui ai laissé au creux de sa main, il n'y a que ces mots d'écrit: tu pars ? Emmène-moi...Je suis un peu méfiant sur les personnes qui nous entoure aux feux. Je ne veux pas gâcher cet instant. Je ne veux surtout pas la perdre, ni la voir disparaitre. Opale est une énigme pour moi. Et j'aime ce qu'elle me procure et provoque sans que j'en ai consciense. Rien de précis ne se dessine. Je sais juste que je ressens son inquiétude vis à vis de moi. Et ça, c'est rare. Je n'ai pas le droit d'entrer dans sa vie, de faire des choix à sa place ni de l'inciter à changer les siens.

Je sais une chose: la jeune femme est la bienvenue . Elle l'est. Et je l'acceuille avec plaisir à mes côtés autant qu'elle le voudra. Je ferme les yeux. J'ai senti son attention portée sur le poignard. Elle n'aime pas les armes ni la violence. Je les rouvre. Je me redresse un peu pour cacher le poignard dans le sac, je remonte mon haillon pour en faire autant avec l'autre poignard dont la lame est bien imprimée sur l'un des côtés de mon corps. Je rebaisse mon haillon. Le second poignard rejoint le précédent. Aucun à la vue d'Opale.

Je me frotte les yeux. Je me réinstalle contre elle. Ma tête se pose sur son épaule, le visage dans son cou. Mes doigts jouent avec les siens, je les regarde longtemps. Je me redresse un peu, la regarde dans les yeux, lui sourit. Cet endroit n'est pas le plus approprié pour tout dire. Je cherche une plume pour rajouter un lieu où ils pourraient se rejoindre si elle le souhaite, mais lui propose avant, à voix à peine audible:

tu viendrais à cet endroit pour qu'on s'y retrouve, c'est un peu plus discret, on pourra parler plus librement...

Repose ma tête sur son épaule, je ne la quitte pas des yeux.



avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Dim 17 Juin - 14:53

Elle le regarde attentive et curieuse. Il ne repond pas.. mais pose sa tete contre son epaule. Instinctivement elle lui caresse doucement les cheveux. Pourquoi semble t il si fataliste si triste ou autre chose ? Elle sait pas mais reste contre lui, lui offrant comme un refuge de douceur, elle attend qu'il parle... Il prend le temps de cacher ses poignards puis revient poser sa tete contre elle. Puis enfin il parle... Pas d'explication juste une demande. Le suivre dans un lieu plus discret, lui faire totalement confiance. Il la regarde et attend. Alors elle lui serre doucement la main et repond sans le quitter du regard dans un doux sourire.

Biensur Gianni, je viendrai...
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Dim 17 Juin - 22:57

Une chose me turlipine. Comment avais-je pu prendre la fuite de la mairie alors que la jeune femme s'était inquiétée à mon sujet, et moi, je la plantais là, une porte refermée sur le nez. J'avoue qu'avec du recul, je cherche à comprendre. Ma fougue de chien fou avait dû me pousser à punir le maire, de n'être venu à mon secours que quelques jours plus tard. Il est vrai que je suis doué pour réagir avec impulsivité et sans explication. Je ne peux que s'en mordre les doigts. Je compte avec simplicité, vivre cet instant, qu'il leur avait oté à tous les deux.

Et les réponses aux questions, j'avais pour coutume de les ignorer ou de les oublier. Alors pourquoi est-ce trop tard ? Je me reléve, et me poste devant elle, je quitte à regret ma pose si agréable contre elle, et sa main dans mes cheveux, si douce. Que j'aurai pu m'en endormir là. Profond et lourd sommeil que j'ai du mal à trouver au quotidien. Je cherche mes mots pour l'aiguiller sur cet instant raté. Je ne peut m'en prendre qu'à moi-même:

C'est tout ce que vouloir, être heureux voir toi...Quand vu Maire, colère si grande, moi presque mourrir...Pas contrôlé, main prendre porte et vlan...Dans figure de lui. Eu peur de réaction de lui, prit fuite à contre-coeur..

Je lui souris, un peu penaud, de cet incident.Je me mords la lèvre inférieure, je plonge mon regard dans cet océan calme que sont ses iris bleues, étincelantes parfois, comme si le soleil venait s'y refléter:

Si trop tard pour vivre cet instant...Vais pas faire courrir moi...Fuite Mairie...Non non...

Je cherche les mots, pas êvident. Je tourne ma tête sur un côté, penchée pour accrocher son regard, lui sourire:

Prends main à moi, et moi guider toi...

Je place nos mains nouées à la hauteur de nos épaules, un peu décalées sur le côté. J'imagine qu'elle se doute que cette position est liée à la danse. Par précaution, je m'informe:

danser..savoir...et toi ?



avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Lun 18 Juin - 14:54

Elle reste là tranquille et attend patiemment. Puis il se leve et la regarde avant d'expliquer. Elle sourit joyeusement en reponse a son sourire penaud puis rit doucement.

hum oui, bien la premiere fois qu'on me jette un homme dans les bras et qu'on me ferme une porte au nez... je suis inquiete pour toi tu fais des choses tellement illogiques et que je comprend pas. Je voudrais tellement t'aider sans savoir comment...

Elle lui sourit un peu pensive en le regardant. Elle retient un petit soupire et secoue la tete puis lui sourit chaleureusement. C'est passé et c'est pas grave je t'en veux pas du tout tu sais.

Puis, surprise, tend la main et lui offre quand il lui demande, avec un sourire amusée.

oui je sais danser... un peu. Et de se lever avec son aide pour se positionner face a lui en souriant expiegle prete a le suivre...
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Gianni_ le Mar 19 Juin - 4:15

Je lui laisse le soin et le choix de positionner mon bras et mon autre main comme elle le souhaite, soit dans le dos soit autour de la taille. Je ne quitte pas ses yeux. Je me demande juste quel type de danse la ferait sourire et transportée. Une valse classique ou bien une autre plus libre et au tempo plus vif. Je tente de me concentrer et d'oublier les mots qu'elle a prononcé avec tant de justesse et de sincérité. Oui, comment vais-je lui avouer que le début de toute cette illogique est liée à elle ? Que tout ce chamboulement, elle le créé en moi ? Je reprends ma respiration. Va bien falloir que je lui avoue. Rien ne sera réglé si ce poids ne s'enlève pas. Je me sens mal. Je profite d(instants magiques avec la jeune femme alors qu'elle n'a aucune idée de mes intentions réelles. Je lui souris. Comment peut-elle m'aider ? Opale le fait déjà sans se le savoir, juste d'être avec moi, à mes côtés. Faut que je lui avoue, avant qu'on entame cette danse.

Je me place bien droit, d'un mouvement ferme pour marquer ma position de meneur, du regard et d'un mouvement de tête, je l'améne lentement dans un pas simple sur un côté puis de l'autre tout en la faisant tournoyer en fin de série. J'y vais doucement pour qu'ils prennent leurs marques. J'ai du mal. Je risque de tout gâcher si je viens à parler. Je suis heureux de voir qu'on s'en sort plutôt bien pour ce début de danse. J'attend un signe de sa part pour savoir s'ils peuvent envisager une suite plus dynamique à leurs mouvements, et pour cela, je viens la faire tourner d'une main en l'air sur elle-même. Trés doucement, je la raméne de dos à moi, et je la garde contre moi, mes deux bras entourent sa taille, mes mains nouées aux siennes. Je me penche sur le côté, je lui souris:

Moi avouer toi...Danse, c'est la confiance...et faut que je te dise...

J'ai peur tout simplement, même si ce que je ressens est naturel, une part tout de même d'appréhension de la réaction et de la réponse de la jeune femme. Je la regarde longuement. Une de mains vient vers son visage pour enlever quelques méches de son visage. Je la fais tourner avec lenteur vers moi:

vouloir attirer attention toi...

Comment j'allais lui dire qu'elle est mon fantasme et que je ne parviens pas à me défaire de son image et que la plupart des nuits, je nous vois, nous imagine...Je m'en réveille en sursaut, tellement cela parait si...réel. Simple homme que la nature ne peut que faire exprimer par sa virilité si expressive et dominante. Je secoue la tête pour oublier et penser à autre chose. Je ne saurai pas lui expliquer. Pourvu qu'elle comprenne sans que je ne dive être plus explicite:

m'aider...toi plus vouloir aider moi quand tu sauras...

J'essai de ne pas perdre contenance, pour me rassurer, je me remets en position de danse. Je lui souris. Mon coeur fait des bonds, il me trahit, me lâche à l'instant le plus crucial où il ne doit rien laisser montrer. Fichu coeur. Fichue respiration aussi, qui s'accélère. Ce n'est pas possible, c'est un complot. Je me vois mal lui dire: Opale, j'ai envie de toi toutes les nuits, même dans mes rêves et je fais des tas de choses illogiques pour ne pas y penser. Je commence à me liquifier sur place. Je tente de garder un semblant de dignité face à elle. J'espére juste que mon corps aura la décense de ne pas trahir une fois de trop, là ce serait pour moi, la fin de tout.

Je la regarde longuement, l'observe. Si elle pouvait lire en moi, deviner, comprendre et savoir sans avoir besoin d'en venir à parler à haute voix. Je vais encore inventer un truc illogique pour m'échapper de cette situation que je désire tant mais que je fuis à chaque fois. D'autant plus que son réconfort, sa douceur et sa tendresse à mon égard sont les éléments qui me permettent de ne plus songer à ses rêves dans mon subsconscient.M'aider oui, elle m'aide. Ca aussi, je vais avoir du mal à lui expliquer.

Le désir et l'envie sont si violent, cruel, primal dans mes rêves. Et la réalité si douce, si tendre et réconfortante.



avatar
Gianni_

Messages : 33
Date d'inscription : 06/06/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  opale le Mer 20 Juin - 8:20

Debout face a lui, souriante et les yeux dans les yeux, elle attend un peu inquiete et fébrile de voir si ils sauront danser ensemble. La danse premice d'un corps a corps... certains disent que l'homme fait l'amour comme il danse...si il danse bien.. il fait bien l'amour. Rumeur ou verité? Elle ne le sait et s'en fiche un peu. Là seul le plaisir de danser sur une musique imaginaire avec un homme en qui elle a confiance, la fait sourire, les yeux brillants de joie.

Il commence a evoluer, lentement, lui aussi semble hesitant puis devient plus sur de lui et elle se sent légère et se laisse guider confiante. Quand il l'a fait tourner sur elle meme, elle rit doucement puis le regarde, lui sourit quand il l'enveloppe de ses bras et se penche vers elle, stoppant leur mouvement. Elle l'ecoute, et hoche la tete.

Oui, cela demande de la confiance.. Son corps obeit a ses sollicitations et tourne face a lui. Elle le regarde perplexe et sourit doucement. tu voulais mon attention ? Mais ne l'avais tu pas deja ?

La tension devient palpable et elle le regarde sans baisser les yeux, elle lui montre ainsi sa confiance en lui. Elle ne comprend pas ce qu'il l'inquiete autant et espere qu'il parlera. Toujours dans ses bras, elle attend un peu sur le qui vive. Sa remarque la laisse etonnée. Ne plus vouloir l'aider ? comment cela ? Elle se mordille les levres réflechissant puis lui sourit.

Gianni... meme si je peux ne pas etre d'accord avec ce que tu fais ou dit, je ne te tournerai pas le dos. Si tu as besoin d'aide et si je peux... alors je le ferais...

Elle lui sourit tendrement puis pour le detendre et lui rendre son sourire, elle leve le bras et tourne sur elle meme puis revient face a lui et lui fait un immense sourire expiegle.
avatar
opale

Messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un révolté

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum